IntroductionSt GeorgesChins-ChinsDragonHô BlancsHô FeuillesDiablesCybèle & PoliadePoliciersPompiersPublicRégieSweatersMusiqueXRouge

Vortigern constate que ce sont bien deux Dragons qui empêchent la construction de sa tour. Merlin lui explique la signification de ce combat.

Dinas Emrys (La Colline d'Ambroise) au Pays de Galles (Cymru)  "lieu de cette histoire".

Le drapeau du Pays de Galles.

En ce temps là, régnait en Bretagne (Actuellement la Grande Bretagne) Vortigern qui avait usurpé le pouvoir et qui était détesté de tous. Sa principale inquiétude était de n'avoir pu éliminer Uter Pendragon, futur père du fameux Arthur et jeune fils du roi légitime.

Afin de se protéger d'une éventuelle attaque de ce dernier, Vortigern décide de construire une tour invincible sur la Colline d'Ambroise (Dinas Emry). Il fait donc appel aux meilleurs architectes et aux ouvriers les plus qualifiés du royaume.

Alors que les matériaux de la meilleure qualité étaient utilisés, une fois atteint la hauteur de six à sept mètres, la construction s'écroulait sans raison apparente.

Le roi, furieux, se libéra sur les ouvriers et décida de surveiller lui-même les travaux. Rien n'y fît, impossible de dresser cette tour plus haut que ces quelques mètres.

Le roi consulte alors ses clercs et astronomes qui, après de longues longues discussions dirent à Vortigern que la tour tiendrait si il mélangeaient au mortier le sang d'un enfant de sept ans né sans père ... (Voir notre dossier sur la "Naissance de Merlin").

Douze messagers sont envoyés pour solutionner ce bien insolite problème.

Bien entendu, durant de longues recherches, personne ne peut les aider, mais, un jour, deux d'entre eux passent près d'un champ où des enfants jouent. L'un d'eux n'est autre que le petit Merlin ...

Rapidement repéré suite aux remarques de ses copains, ce dernier s'adresse à eux :

"Je suis celui que vous cherchez et dont vous devez rapporter le sang au roi Vortigern selon les ordres que vous avez reçus".

Les émissaires lui demandent comment il connaît cette information.

Merlin sans répondre leur demande de jurer de le lui faire aucun mal et de cette manière il pourra expliquer pourquoi cette tour ne peut atteindre plus que ces quelques mètres de hauteur.

Les deux hommes sont intrigués par ces troublantes révélations et décident de l'emmener vivant auprès du roi.
Tout au long du chemin, l'enfant les émerveillent plus d'une fois, ce qui les conforte dans le choix de le laisser vivant.

Bien entendu, au retour, celui considéré comme Tiran n'apprécie guère cette décision, mais, avant qu'il ne puisse d'exprimer, Merlin s'adresse à lui :

" Roi Vortigern, tes clercs et astronomes sont des incapables, des ignorants et des prétentieux. Tout ce qu'ils t'ont dit est faux ..."

Le roi, surpris de voir une si jeune personne lui parler avec tant d'aplomb, attend la suite du récit ...

"Sous les deux grosses pierres qui servent de base à la construction dorment deux dragons. Lorsque, peu à peu, ils sentent le poids de la tour, ils se réveillent. Ils se tournent, ébranlent l'ensemble et la tour ne peut que s'effondrer."

"On verra bien si tu dis vrai!" fait Vortigern dont l'irritation grandit de minute en minute ...
Il rassemble immédiatement tous les ouvriers qui creusent sans relâche et finissent par mettre à jour deux énormes dalles. Sous la première gît un dragon blanc et sous la seconde un rouge. Nul doute que Merlin disait vrais...

Les monstres sont impressionnants et ne tardent pas à se réveiller, s'entre-déchirer sous les yeux de tous. Chacun recule effrayé, mais aucun ne veut manquer le spectacle ...

Le combat est long, il se prolonge ... dure plus d'une journée et une nuit ...
Alors que tous désespèrent de voir une quelconque issue, le dragon rouge semble dominer. Il blesse mortellement le blanc le blanc, mais ce dernier lance un dernier grand jet de feu par la bouche et la narines. Les deux dragons meurent simultanément.

Merlin dit :
"Tu vois bien qu'il était inutile de me sacrifier. Tu peux maintenant construire ta fameuse tour".

Vortigern, devant une telle sagesse, demande à l'enfant quelle peut être la signification d'un tel combat ...

Merlin se faisant à nouveau promettre de ne subir le moindre mal, vu que la révélation lui sera plus que désagréable à entendre, dit :

"Cette lutte préfigure le combat que tu redoutes tant. Celui qui va mener Uter Pendragon contre toi. De même que la bataille a été longtemps incertaine, tu as longtemps conservé un pouvoir acquis par traîtrise et félonie. De même que le dragon blanc a brûlé le rouge, tu périras dans les flammes."

"Je puis même t'annoncer que Uter débarquera dans trois jours".

Merlin disparaît et Vortigern est pris de panique, lui, le Chef de Guerre pourtant généralement si froid face à la Mort ...

Envoyer ses hommes contre Uter Pendragon ne servit à rien car rapidement ils reconnaissent ce dernier comme souverain légitime. Le félon, ainsi que le laissait supposer la vision, périt dans les flammes au terme d'un relativement long siège de sa fameuse forteresse... Plus sur le Monde Celtique en visitant http://completementalouest.com et, à revenir, http://myrdhin.com .
 


© 2001-2007 Assemblée des Acteurs du Combat dit "Lumeçon" en collaboration avec le Comité de la Procession du Car d'Or  Webdesigner Olivier Dinant